«

»

Ludovine de La Rochère: il est urgent de replacer l’intérêt supérieur de l’enfant au centre des préoccupations politiques …#Macron

 

Communiqué de La Manif pour tous :

c'est quoi une maman

Tous nés d’un homme et d’une femme

Emmanuel Macron et le mariage pour tous

 Et si on se parlait, pour clore cette polémique ?

Dans une lettre ouverte au candidat à l’élection présidentielle, Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous, propose une rencontre à Emmanuel Macron pour lever les ambigüités. Puisque le dialogue est au cœur de la méthode de gouvernement souhaitée par l’ancien ministre de l’Economie, ce rendez-vous sera l’occasion de mieux se connaître et de mettre un terme à une polémique stérile.

 

 


Monsieur le Ministre,

En tant que Secrétaire général adjoint de l’Elysée, vous avez suivi au plus près les débats autour du projet de loi ouvrant le mariage et l’adoption aux personnes de même sexe. Dans une interview accordée à L’Obs et publiée jeudi dernier, vous soulignez, à juste titre, que les opposants à ce « changement de civilisation », pour reprendre les mots de Christiane Taubira, ont été méprisés. « Il ne faut jamais humilier, il faut parler, il faut partager des désaccords » avez vous déclaré.

Ce mépris a été effectivement ressenti fortement par un nombre immense de Français, mobilisés dans le calme, l’enthousiasme et la détermination tout au long de ce quinquennat pour défendre le mariage, la richesse de la complémentarité des sexes et la filiation père-mère-enfant.

Vos propos ont provoqué une vive réaction d’une poignée de militants radicaux, témoignant une nouvelle fois de leurs difficultés à débattre et à faire vivre la démocratie. Ils vous ont accusé de mille maux, sans chercher à comprendre la nécessité de débattre de l’avenir de notre société, en refusant de s’interroger sur les droits et besoins de l’enfant.

Vous avez voulu préciser vos propos dans une nouvelle interview à L’Obs publiée ce matin. Vous y évoquez « la sincérité » de nos manifestants dont vous reconnaissez qu’ils n’étaient « ni fanatiques ni extrémistes ». Mais un peu plus loin, vous poursuivez en expliquant que ces manifestants paisibles, ceux-là même qui ont été humiliés, « ne se reconnaissaient pas dans les leaders outranciers de La Manif Pour Tous ».

Permettez-moi de vous faire part de ma stupeur et de mon incompréhension en lisant ces propos. Aucun « leader », ni même aucun cadre, animateur, militant actif de notre mouvement n’ont tenu de propos outranciers. Rien n’a jamais été rapporté de cet ordre, si ce n’est des « fakes » et autres moyens de désinformation utilisés par des auteurs malhonnêtes.

Nous n’avons cessé, depuis plus de 4 ans maintenant, de rappeler que la famille est le pilier de la société et que rien ne justifie de priver délibérément un enfant de son père ou de sa mère. Et, par-delà les polémiques, les Français dans leur immense majorité partagent notre objectif et soutiennent les droits des orphelins. Ainsi, selon le sondage Ifop de janvier dernier, 70% des Français souhaitent que « l’Etat garantisse à chaque enfant orphelin le droit d’être adopté par un père et une mère ».

Comment les Français pourraient-ils comprendre que vous parliez de « leaders outranciers » alors que ceux-ci ne font précisément que rappeler que l’enfant a, évidemment, besoin d’une père et d’une mère, ne serait-ce que pour venir au monde !?

Ce que défend La Manif Pour Tous est universel et ne pas en reconnaître l’évidence, c’est se mettre un bandeau sur les yeux pour ne pas voir le réel et se laisser piéger par l’idéologie et la crainte de groupuscules radicaux. La Manif Pour Tous, mouvement social le plus important depuis des décennies, s’impose année après année dans le paysage politique et social et, parce que ses propos sont en réalité incontestables, cela sera évidemment durable.

Vos déclarations sur les enseignements à tirer du débat autour de la loi sur le mariage et l’adoption pour les personnes de même sexe provoquent une polémique médiatique et un emballement aussi virulent que stérile et inutile. Vous avez, à de nombreuses reprises, souligné la nécessité d’une méthode de gouvernement qui repose sur le dialogue et la concertation.

Aussi, je vous propose de nous rencontrer dans les prochains jours. Cela sera l’occasion d’échanger sur nos points de vue, nos convictions, mais aussi nos propositions concrètes pour l’avenir de notre pays, lequel repose sur le respect de la famille, qui commence par le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant.

Dans l’attente d’une réponse rapide de votre part au vu de l’emballement de la polémique, je vous prie d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sincères salutations.

Ludovine de La Rochère
Présidente de La Manif Pour Tous

 

2017-02-18