«

»

les LMPT témoignent sur le journal Le Monde ! à lire : « Croire que ce mouvement est éphémère est une erreur » !

« Croire que ce mouvement est éphémère est une erreur », par Véronique, professeur des écoles, Paris, 50 ans

« Enseignante dans le public, je n’étais ni une habituée du bitume ni affiliée à un quelconque syndicat ou parti politique. Pourtant ce 17 novembre 2012, j’étais bien là place Denfert-Rochereau avec quelques collègues et amis. Un mouvement venait de naître et ce mouvement, c’était chacun d’entre nous. Venus de toutes parts, de tous âges et de toutes catégories sociales, nous devenions La Manif pour tous. Non, nous n’étions pas des extrémistes ni même des politiciens mais tout simplement des parents, des frères, des sœurs, des citoyens, le peuple silencieux, celui que l’on ne voyait jamais battre le pavé et qui pourtant ce jour-là avait décidé d’élever la voix pour défendre ses valeurs les plus chères : le mariage, la famille et le droit pour tout enfant d’avoir un père et une mère.

Oui, un peuple s’est levé que l’on n’attendait pas et je suis fière d’en faire partie. Croire que ce mouvement est éphémère est une erreur. Dix-huit mois de manifestations, ce n’est pas rien ! Toutes ces manifs ont eu pour effet de créer des liens solides entre nous et d’éveiller en nos cœurs un élan de solidarité et de citoyenneté qui font que nous nous impliquons à présent dans la société et que nous nous sentons concernés par les questions politiques. Je me suis ainsi engagée dans des associations. Certes, la loi est passée mais nous serons là jusqu’à son abrogation. Une flamme s’est ravivée en chacun de nous qui ne s’éteindra pas. C’est sans doute cela qui fait notre force. »

à lire sur Le Monde

(OF le 27 avril 2014)