«

»

«La force de la Manif pour tous est de donner une explication du monde»

Eh oui ! vous ne rêvez pas ! C’est bien dans Libération !

Une nouvelle interview du sociologue de gauche Gaël Brustier

Lu dans Libération :

 

« INTERVIEW

Collaborateur du Centre d’étude de la vie politique (Cevipol) à l’Université libre de Bruxelles, le politologue Gaël Brustier vient de publier Le Mai 68 conservateur. Que restera-t-il de la Manif pour tous ? (éditions du Cerf). Il y ausculte les fondements, la stratégie et le projet de ce mouvement de masse qui a mobilisé dans la rue des centaines de milliers de Français contre l’ouverture du mariage aux couples homosexuels.

Vous décrivez une Eglise force de mobilisation quand dans le même temps la pratique religieuse s’effrite années après années…

Si la fréquentation des paroisses baisse, l’institution ecclésiastique a démontré sa capacité à se saisir de l’évolution des mentalités. Elle a notamment intégré l’impact de la montée en puissance des communautés charismatiques et le fait que les jeunes générations de catholiques, si elles sont moins piétistes que leurs aînées, sont davantage engagées dans le débat public, acquises à l’idée qu’il s’agit d’une «crise anthropologique» majeure, que la civilisation est en jeu et que leur devoir est d’être à l’avant-garde de ce combat.

Vous décrivez là le noyau dur de militants ultra-engagés. Mais LMPT a fédéré bien au-delà…

La grande force de la Manif pour tous, c’est qu’elle donne une explication du monde de la naissance à la mort, qui intègre les dimensions essentielles de la vie. De quoi nous nourrissons-nous ? Comment nos enfants sont-ils élevés ? Quid de la contraception chimique ou de la fin de vie ? Autant de questions que de nombreux Français – et pas seulement des piliers de sacristie – se posent sur fond de paniques morales et auxquelles les mouvances au sein de la Manif pour tous apportent leurs réponses, avec un discours qui s’est universalisé…

La contestation des élites a aussi été un terreau de LMPT : certains évêques ou prêtres, jugés trop mous, ont été mis à l’index, tandis que des UMP comme Luc Chatel, Nathalie Kosciusko-Morizet ou Bruno Le Maire étaient interdits de manif pour leurs positions jugées trop molles…. »

 

lire la suite dans Libération

 

(17 nov 2014)

manif pour tous aleteia