«

Écriture inclusive : un outil d’exclusion

 

Lu dans Causeur.fr :

par Ingrid Riocreux, agrégée de lettres modernes, spécialiste de grammaire, rhétorique et stylistique -
RIOCREUX

« …

La grande hypocrisie :

C’est vrai que « l’invisibilisation grammaticale des femmes » (on dit comme ça), nos gens de médias la pratiquent allègrement, eux qui se montrent de plus en plus infoutus d’accorder le participe avec le COD antéposé quand celui-ci est féminin. Eh oui, quand on traduit ce qu’a dit une actrice étrangère, il faut penser à accorder. Sinon, on dirait que toutes les victimes de viol ont développé une dysphorie de genre ou un trouble de l’identité sexuelle :

« Après avoir plusieurs fois décliné ses avances, il m’a fait la tête, m’a puni et a donné l’illusion à son équipe que je faisais la difficile (Blörk citée dans Libération)

« Il m’a poussé sur le lit et s’est mis sur moi » (Annabella Sciorra citée dans le Parisien)

D’autre part, je voudrais juste rappeler que pour une proportion croissante des élèves (et même des adultes) aujourd’hui, la phrase « les salariés grévistes ont été convoqués », qu’il faudrait désormais écrire « les salarié·e·s grévistes ont été convoqué·e·s », s’écrit ainsi : « les salariais grévistent on était convoquer ». On est donc loin, très loin, de pouvoir envisager la prise en compte des « attentions graphiques et syntaxiques qui permettent d’assurer une égalité de représentation des deux sexes » (dixit le Manuel p.4).

Je voudrais aussi rappeler que les professeurs sont incités à faire preuve de bienveillance et de compréhension envers cette bouillie grammaticale. Les salariais (l’élève a bien noté que c’est un pluriel puisqu’il a mi un « s », pas vrai ?), grévistent (la confusion sur la nature du mot ne doit pas conduire à négliger le fait que l’élève a manifesté une conscience du pluriel) on était (intuition grammaticale cohérente puisque cette forme existe) convoquer (conscience du caractère verbal de la tournure). C’est bien, mon petit.

… »

lire l’article complet dans Causeur.fr

2017-11-05