«

»

Mères porteuses :la Ministre apparemment étonnée de savoir que des agences américaines viennent démarcher en France !

papa maman naturelParis, le 29 avril 2014

 

Communiqué de presse

 

Rendez-vous avec Laurence Rossignol : La Manif Pour Tous reste en alerte tout en saluant la confirmation que la pratique de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) ne sera pas libéralisée pour les couples de femmes et les célibataires d’ici la fin du quinquennat.

 

 

« Ce rendez-vous peut être considéré comme un tournant pour le respect de la démocratie, mais il n’y a pas de tournant pour l’intérêt général de l’enfant, la Ministre ne souhaitant pas véritablement mener une politique de dissuasion à propos de la PMA et de la GPA » commente Ludovine de La Rochère. « Concernant la proposition de loi Apie (Autorité parentale, intérêt de l’enfant), nous déplorons le manque d’ambition en matière de prévention des problèmes familiaux. La Manif Pour Tous propose d’organiser et d’animer, en lien avec le cabinet de Laurence Rossignol, un groupe de travail consacré à ce volet prévention » précise-t-elle.

 

Lundi 28 avril, une délégation de La Manif Pour Tous a rencontré Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat à la famille, aux personnes âgées et à l’autonomie. Le rendez-vous, dense et long (près de deux heures), a permis d’aborder les enjeux les plus importants. La Manif Pour Tous a d’abord tout d’abord tenu à souligner l’augmentation exponentielle des difficultés des enfants et des jeunes (suicide, dépression, échec et phobie scolaires, addictions variées, etc.),dont les 1es causes, d’après l’INSERM, sont les problèmes familiaux.

 

La Manif Pour Tous a dénoncé clairement le fait que des citoyens français se font inséminer ou font porter des bébés à leur profit, ceux-ci étant destinés par contrat à l’abandon, par leur père dans le cas de la PMA ou par leur mère dans le cas de la gestation pour autrui. Il en résulte ensuite des demandes d’adoption fondées sur une situation délibérément créée alors que l’adoption est « une institution au service de l’enfant » destinée à pallier les conséquences d’un abandon ou de la disparition des parents.

 

PMA et GPA : des annonces encourageantes mais des réticences à passer aux actes

→ A la suite de l’engagement du 27 avril 2014 de Manuel Valls et de Marisol Touraine de ne pas libéraliser la PMA, dont La Manif Pour Tous a pris acte et se félicite, la délégation a demandé à la Ministre si le Comité national d’éthique (CCNE) sera bien dessaisi, en conséquence, du sujet de l’accès des couples de femmes et des célibataires à la PMA.

→  Laurence Rossignol a répondu que le CCNE ne serait pas dessaisi. François Hollande ayant annoncé aux Français, le 28 mars dernier sur France 2, qu’il suivrait l’avis du CCNE, La  Manif Pour Tous déplore ce refus de confirmer en acte qu’il n’y aurait pas de libéralisation de la PMA.

 

→ La Manif Pour Tous a demandé le retrait de la circulaire Taubira qui organise et facilite le contournement de la loi française en favorisant ainsi le développement de la GPA (Grossesse Pour Autrui, c’est à dire le recours à une mère porteuse). Ce retrait serait cohérent avec l’opposition affichée de François  Hollande aux mères porteuse (GPA), pratique scandaleuse exploitant la femme et faisant de l’enfant une marchandise.

→  Laurence Rossignol a indiqué que la circulaire Taubira ne serait pas retirée et qu’il fallait attendre l’avis prévu du Conseil d’Etat. La Manif Pour Tous, déçue de ce refus, reste bien évidemment mobilisée sur cet enjeu grave.

→ Comment Laurence Rossignol compte-t-elle empêcher dans les faits la pratique de la GPA ?

→  La Ministre, apparemment étonnée de savoir que des agences américaines viennent démarcher en France, s’est simplement engagée à faire une étude à ce sujet. De fait, il faut mettre fin à ce démarchage pour une pratique illégale sur le territoire français.

 

 

Proposition de loi Apie : inquiétude sur le statut du beau parent et manque d’ambition en matière de prévention

 

En ce qui concerne la proposition de loi Apie (Autorité parentale, intérêt de l’enfant), La Manif Pour Tous a souligné l’intention positive du texte concernant le maintien des liens de tout enfant avec son père et sa mère. Cela traduit en effet le besoin de l’enfant d’avoir son père et sa mère. Mais La Manif Pour Tous a dénoncé l’incohérence entre cette volonté affichée et le contenu du texte puisque celui-ci vise à instituer, comme l’indique l’exposé des motifs et son contenu, le statut du beau-parent.  Ce statut, qui n’est ni utile, ni nécessaire, ni demandé par les beaux-parents, conduira dans les faits à créer une multi-parentalité à valoriser la parenté sociale au détriment de la parenté réelle. L’intérêt supérieur de l’enfant est pourtant d’avoir son père et sa mère.

→ La Manif Pour Tous a donc souhaité connaître la position de la Ministre sur le statut du beau-parent.

→  Laurence Rossignol n’a pas pu expliquer l’intérêt qu’est censé représenter ce statut. Malgré cela elle souhaite le maintien de cet article sur le statut du beau-parent.

La Manif Pour Tous a souligné le fait que la proposition de loi Apie ne vise que les cas où les difficultés familiales sont déjà irrémédiables, ce qui est évidemment nécessaire, mais néanmoins beaucoup plus difficile que d’agir en amont. La seule proposition du texte en ce sens est l’insertion de textes de lois dans le livret de famille, mesure totalement insuffisante à l’évidence.

 → La Manif Pour Tous a donc demandé à la Ministre si elle envisage de faire ajouter un volet « prévention » à la proposition de loi Apie.

→  La Ministre semblant perplexe sur la manière de prévenir le plus en amont possible les difficultés familiales, La Manif Pour Tous a insisté sur ce sujet et a indiqué plusieurs pistes possibles (formations sur la responsabilité de parents au lycée, généralisation de la préparation au mariage civil, etc.), bien d’autres étant encore à élaborer. « Nous proposons à Laurence Rossignol d’organiser et d’animer un groupe de travail sur la prévention de l’instabilité familiale. L’absence de disposition prévue à cet effet illustre la précipitation qui entoure la proposition de loi APIE » explique Ludovine de La Rochère, Présidente de La Manif Pour Tous. « La famille, c’est l’avenir de notre société. Il est donc plus que souhaitable d’être ambitieux en matière de politique familiale et d’arrêter de s’acharner à trouver des solutions inadaptées à des problèmes sans se pencher sur leurs causes »poursuit-elle.

 

A l’issue du rendez-vous, la délégation de La Manif Pour Tous a remis le texte des « Principes et propositions pour la famille et pour l’enfant » issu du Grenelle de la Famille organisé en 2013-2014 par le mouvement citoyen. Laurence Rossignol a en outre évoqué un autre projet de loi sur la filiation et l’adoption. « On n’en a donc pas fini avec la volonté de « réforme de la civilisation » ! La Manif Pour Tous reste très mobilisée » commente Ludovine de La Rochère.

 

La Manif Pour Tous souhaite d’autre part rencontrer Benoît Hamon, Ministre de l’Education nationale, au sujet de l’ABCD de l’égalité, auquel le mouvement citoyen est fermement opposé.

 

(OF le 29 avril 2014)